Non à l'indifférence

Non à l'indifférence

agrandir l'image
Murielle SZAC
Gérard DHOTEL
Maria POBLETE
Jessie MAGANA
Elsa SOLAL
NIMROD
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Non à l'indifférence
Dès 12 ans


Un "non" collectif au fléau de l'indifférence. Six écrivains font résonner leur voix pour réveiller la solidarité.

Six nouvelles écrites "à l'unisson" lors d'une résidence quimpéroise.


Née en 1964 à Lyon, Murielle Szac est autrice, éditrice et directrice de collection. Après avoir été journaliste politique à l'hebdomadaire L'Événement du jeudi, elle a été réalisatrice de documentaires, puis rédactrice en chef de plusieurs magazines chez Bayard. Elle a publié une vingtaine de livres dont la célèbre série des feuilletons de la mythologie grecque chez Bayard.

En 2008, elle crée la collection "Ceux qui ont dit Non" chez Actes Sud jeunesse qu’elle dirige depuis. Elle est aussi directrice des collections Poés’histoires, Poés'idéal et Sur le fil aux Éditions Bruno Doucey, une maison d'édition de poésie qu'elle a contribué à fonder avec son compagnon. En 2021, les Éditions Bruno Doucey publient son livre Immenses sont leurs ailes, un long poème narratif qui fait écho aux portraits d’enfants syriens dessinés par l’artiste Nathalie Novi et obtient le prestigieux Bologna Ragazzi Award de poésie de la foire internationale du livre jeunesse de Bologne

Elle est également l'autrice de deux romans destinés au public adulte, aux éditions Emmanuelle Collas.



Né en 1955 en Champagne, GÉRARD DHÔTEL a été jusqu’en 2009 rédacteur en chef du Monde des ados.

Journaliste, homme de convictions, il avait écrit ou coécrit pour Actes Sud Junior plusieurs des titres de la collection "Ceux qui ont dit non" : Louise Michel : NON à l'exploitation ; Victor Schoelcher : NON à l'esclavage ; Non à l'individualisme et  Non à l'indifférence), et des documentaires : La Révolution à petits pas, Israël-Palestine : une terre pour deux (récompensé par la "Pépite du documentaire" au Salon de Montreuil en 2013) et Algérie 1954-1962, la sale guerre. Il était également l'auteur de Droits de l’enfant, droit devant ! en partenariat avec l’Unicef.
Il nous a quittés le 27 mars 2015.



Née en 1964 au Chili, MARIA POBLETE est journaliste. Elle est arrivée en France à l’âge de neuf ans, peu après le coup d’Etat du Général Pinochet, et en garde une incandescente révolte intérieure. Après de nombreuses collaborations à des radios nationales françaises (France Info, Radio France Internationale, Europe n° 1) pour lesquelles elle a couvert l’actualité latino-américaine, elle s’est spécialisée dans les sujets de société. Elle travaille pour des magazines grand public et pour des publications spécialisées dans l'enfance, la famille et l'éducation (L'Étudiant, Marie-Claire Enfants...) Elle sait mieux que personne écouter et restituer la parole des gens qu’elle rencontre.

Chez Actes Sud jeunesse, elle est l’autrice dans la collection “Ceux qui ont dit non” de Lucie Aubrac : “Non au nazisme”, Simone Veil : “Non aux avortements clandestins”, Célestin Freinet : “Non à l’ennui à l’école”, Nadia Murad : "Non à l'esclavage sexuel" ainsi que co-autrice de Non à l’intolérance, Non à l’indifférence et Non à l’individualisme.

Son ouvrage, La dictature nous avait jetés là (Actes Sud jeunesse, 2018) est un un récit poignant sur la dictature et l’exil forcé d’une famille chilienne à travers les yeux d’une petite fille, Maria.

En 2022, elle publie Il y a ce que je suis qui retrace le parcours difficile de Malik Soarès, abandonné par ses parents alors qu’il n’était encore qu’un bébé, et qui restera en famille d’accueil jusqu’à sa majorité.

Et en 2024, Tu peux en sortir ! Anorexie, boulimie, etc., un documentaire pour aider les jeunes victimes de troubles d'alimentation et Djaïli Amadou Amal, non aux mariages forcés.

 

Photo © Florence Levillain



JESSIE MAGANA est autrice de romans et de documentaires pour la jeunesse et pour les adultes. Souvent engagés, ses écrits explorent le passé ou le présent, questionnent le monde ou aimeraient le changer. Son goût pour la transmission se prolonge dans les conférences ou les ateliers d'écriture qu’elle anime.

Chez Actes Sud jeunesse, elle a notamment publié Gisèle Halimi : Non au viol, les atlas Comment va le monde ? et D'où vient la France ? ainsi que l'album Tadellala. Elle vit près de Rennes.

 

 



Elsa Solal dirige des ateliers d’écriture et enseigne à l’université de la Sorbonne Nouvelle, Paris-III. Elle est également auteur de scénarios pour la télévision ainsi que de récits et de pièces pour jeune public. Dans la collection “Ceux qui ont dit non”, on lui doit plusieurs ouvrages : Léonard Peltier : “non au massacre du peuple indien” , Angela Davis, non à l'oppression et Joséphine Baker : "Non aux stéréotypes" ainsi que deux nouvelles dans les collectifs Non à l’individualisme (2011) et Non à l’indifférence (2013). Elle vit à Paris.



Né en 1959 au Tchad, Nimrod est poète, romancier, essayiste et animateur de revue (dont la dernière, Agotem, qu'il codirige avec François Boddaert, Gaston-Paul Effa aux éditions Obsidiane). Il est philosophe de formation. Le poète Léopold Sédar Senghor est l'un des écrivains négro-africains dont il se sent le plus proche. Nimrod a reçu le prix de la Vocation, le prix Louis Labé et la Bourse Thyde Monniere et de la Société des Gens de Lettres. Il a enseigné en qualité de professeur visiteur à l'université du Michigan (Ann Arbor) à l'automne 2006.
Aux éditions Actes Sud, il est l'auteur de quatre romans, Les Jambes d'Alice (2001 et Babel 2008), Le Départ (2005), Le Bal des Princes (2008), et L'Or des rivières (2010), ainsi qu'un recueil d'essais La Nouvelle Chose française (2008).
Aux éditions Actes Sud Junior, Aimé Césaire : "Non à l'humiliation" est le troisième titre de Nimrod dans la collection "Ceux qui ont dit non", après Rosa Parks : "Non à la discrimination raciale", et une nouvelle dans le recueil Non à l'individualisme.



titretitretitretitreDroits de l'enfant, droit devant !Riposte ! Comment répondre à la bêtise ordinaireAlgérie 1954-1962 - La sale guerretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitreJoan Baez dit Non à l'injusticetitretitretitretitreIsraël-Palestine  une terre pour deux