Vincent MONDIOT

Adolescent, VINCENT MONDIOT se passionne pour le punk-rock, le fanzinat et l’écriture. En 2005, il est lauréat du prix du Jeune Écrivain français, grâce à une nouvelle publiée par le Mercure de France. En 2013, il publie Tifenn : 1 – Punk : 0 aux éditions Sarbacane.

C’est en 2017 qu’il entre au catalogue d’Actes Sud jeunesse avec Nightwork (mention du prix Vendredi 2018) suivi de Rattrapage dans la collection “D’une seule voix” en 2019 puis Les derniers des branleurs en 2020 (Prix Vendredi) et Emergence 7 en 2022, un roman illustré par Enora Saby.

Il est également l'auteur de Protéger le blibulle, un album illustré par Florian Pigé.

En 2023, il créé la série Le Gang du CDI, des romans destinés aux enfants de 10 ans dont il est également l'auteur.

Vincent Mondiot vit en région parisienne.

 

 

Le Gang du CDI - T1 Le collège de l'angoisse
Vincent MONDIOT
Le Gang du CDI - T1 Le collège de l'angoisse

Quand Flore est prise d’une nouvelle crise d’angoisse en cours de maths, la documentaliste l’accueille avec joie dans son CDI où règne un joyeux chaos. Accompagnée de Gregory, un redoublant très populaire, elle fait la rencontre de Samuel, qui se voit futur grand rappeur, et Nadia, une gothique un brin sarcastique. Les quatre collégiens décident de former le “Gang du CDI” et se retrouvent au moment des pauses. Mais l’étrange disparition de la documentaliste casse leur routine. Le Gang du CDI se met en tête de la retrouver. Une mission qu’ils n’imaginaient probablement pas aussi dangereuse. Ils vont découvrir des endroits secrets du collège et, en particulier, un laboratoire destiné à transformer les humains en monstres…

Le Gang du CDI - T2 Attention au Griffeur !
Vincent MONDIOT
Le Gang du CDI - T2 Attention au Griffeur !

Lorsque Gregory arrive au CDI ce matin-là, Joanne, la plus jolie fille des sixièmes, aussi imbue d’elle-même qu’elle est populaire, l’attend les larmes aux yeux. Elle a été attaquée par le Griffeur, lequel terrorise la ville, laissant dans son sillage des estafilades profondes sur les bras et le visage de ses victimes. La ville a peur, on craint le pire.... Joanne supplie le Gang du CDI de l’aider. Grégory, touché par le récit de cette fille qui vit comme lui le traumatisme du divorce de ses parents, réussit à convaincre ses camarades de s’occuper de l’affaire. S’ils suivent d’abord la piste d’un loup-garou, c’est un horrible monstre reptilien qui s’attaque à Gregory. Mais sous cette bestialité, sous les écailles de la créature, Gregory devine davantage…

 
Protéger le blibulle
Vincent MONDIOT
Florian PIGÉ (Illustrateur)
Protéger le blibulle

Vila, petite fille au caractère bien trempé, aimerait bien partir à la chasse comme ses frères, mais ses parents préfèrent l'envoyer cueillir des herbes, c'est moins risqué. Alors comme à son habitude, elle brave l'interdit et part se promener dans les ruines du monde ancien. Ce jour-là, elle rencontre un blibulle orphelin, une créature mignonne et chétive qu'elle décide de recueillir. En chemin, ils tombent nez à nez sur un monstrueux lyonodile. Il lui faudra tout son courage et son audace pour protéger son nouvel ami face à cette menace. Enfin, ça c'est ce qu'elle croit... car le blibulle est moins fragile qu'il n'y paraît !

Emergence 7
Vincent MONDIOT
Enora SABY (Illustrateur)
Emergence 7

Ce matin-là, tandis qu’il attend avec les autres enfants de l’île le bateau qui les amène au collège sur le continent, Léon a le moral en berne. Il va devoir quitter la petite île bretonne sur laquelle il a toujours vécu. Dire au revoir à Joachim, son meilleur ami, et à Alex, la fille dont il est secrètement amoureux. Ses soucis vont passer au second plan lorsque soudain s’extirpe de l’océan une créature monstrueuse et gigantesque. Une chose impossible à décrire qui, pendant une journée, va semer derrière elle destruction, flammes et cris. Le récit d’Émergence 7 se déroule au rythme intense d’une fuite pour la survie. Deux cents pages entièrement illustrées, en immersion totale, entre récit catastrophe, chronique adolescente et inspiration manga !

 
Les derniers des branleurs
Vincent MONDIOT
Les derniers des branleurs

Gaspard, Minh Tuan et Chloé sont les trois losers du lycée. Le trio inséparable sèche les cours, passe son temps à glander entre fumettes, gueules de bois et infinies discussions sans queue ni tête sur la sexualité des schtroumpfs. Pour les trois élèves de terminale, le bac est un horizon lointain et sans intérêt. Mais le jour où leur prof principale, à bout de patience et d’arguments, les traite de « branleurs », les voilà estomaqués. Une pointe d’orgueil les pousse finalement à vouloir décrocher ce diplôme. Ce qui n’est pas gagné. C'est là qu'intervient Tina, jeune migrante surdouée récemment arrivée dans leur lycée. Se met alors en place un stratagème de triche probablement bien trop compliqué pour les trois ratés autoproclamés... Avec un esprit punk et BD, des airs à la Riad Sattouf,l

Rattrapage
Vincent MONDIOT
Rattrapage

Un simple échange de regards, le jour des rattrapages du bac, et tout lui revient en pleine figure. Elle, c'est la jolie fille populaire, comme il en existe dans tous les lycées. Cette année, elle faisait partie des forts, des puissants, de la meute, et n'hésitait pas avec son groupe à se moquer de tous les moches, les geeks, les nuls en cours. Ils avaient même créé un groupe Facebook, l’Association des Cassos Anonymes, pour pouvoir partager leurs vannes et leur mépris, à grands renforts de photos et de vidéos. Lui était l’un de ces « cassos », leur cible favorite avec qui ils sont allés si loin qu’il a fini par craquer... Les mois ont passé. Le voilà assis, comme elle, à attendre dans le hall. Lui dont elle craint maintenant le regard, rongée par les remords. Un monologue puissant contre

 
Nightwork
Vincent MONDIOT
Nightwork

Patrick, 14 ans, fan de dessins et de jeux vidéo, vit dans une cité avec son grand frère Abdel et leur mère. Le premier fait des allers-retours en prison tandis que la seconde est coincée entre une vie qui ne la satisfait pas et un alcoolisme rampant. Le terne quotidien de l'ado va prendre un tour carrément macabre et inattendu. La chronique sociale se fait narration tendue. Pour sortir de ce cauchemar éveillé, Patrick peut compter sur l'attachement indéfectible d'Abdel, leur culot et leur sens commun de la débrouille. L'auteur instille dans son récit du suspense et une bonne dose d'humour noir, avec même un certain espoir, malgré les situations que ses personnages traversent.